Annabelle TirabyQuand je tombe sur un blog comme celui d’Annabelle Tiraby , Flamendra.fr  très esthétique, avec des recettes délicieuses et la fraîcheur de son écriture, je me dis qu’il y a un bon future devant nous !

Je lui ai demandé de répondre quelques questions pour que nous puissions la connaître un peu plus et parce que franchement, ça vaut la peine de lire les expériences de quelqu’un qui aime cuisiner et qui est devenu vegan à un si  jeune âge. Et bien, la voici !

Parlez-nous de vous. Qui êtes-vous ? Vous habitez où ?

Deux cuillères à soupe d’optimisme, une cuillère à soupe d’altruisme, une cuillère à café de naïveté, une pincée de folie : voici la recette qui fait de moi ce que je suis aujourd’hui !

Originaire de la région Centre près de la ville d’Orléans, j’ai déménagée dans le Nord de la France pour m’installer tout près de la ville de Lille il y a maintenant plus de 4 ans. Changement de région, changement d’appartement et donc changement de cuisine ! Bon, à l’époque elle se résumait à deux plaques de cuisson électriques et un évier sans plan de travail. Oui, il s’agissait du bon vieux logement étudiant qui te pousse à utiliser ton micro-ondes pour préparer la majorité de tes repas. Que nenni, cher ami ! Très peu pour moi les repas à la va-vite. À vrai dire, à partir du moment où j’ai pu avoir ma propre petite cuisine (je vivais chez mes parents avant mon déménagement), j’ai tout de suite commencer à y passer la plupart de mon temps.

Quel a été le processus pour devenir végétarienne et puis végétalienne ?

Rouleaux de printemps ©Flamendra

Depuis toujours intéressée par la cuisine, je passais beaucoup de temps à rechercher des idées de recettes à réaliser. Mes recherches se faisaient principalement sur internet, via des blogs ou des chaînes de cuisine sur Youtube. De fil en aiguille et à force de me documenter sur la nutrition et les caractéristiques des ingrédients, je suis tombée sur des articles et vidéos traitant de l’alimentation végétale et de ses bienfaits.

En grande curieuse que je suis, j’ai creusée le sujet autant que possible afin d’obtenir un maximum d’informations pour ensuite pouvoir me faire ma propre opinion. Ce faisant, j’ai littéralement ouvert les yeux et j’ai remis en question tout ce que j’avais jusqu’à présent pris pour acquis. Jamais je ne m’étais posé la question de savoir si je pouvais vivre sans manger de la viande. Ni même comment cette viande était réellement produite. Consommer de la viande était une « habitude », une « routine » que m’avaient inculqué mes parents, que l’on retrouvait dans les médias et que les autres personnes que je côtoyais avaient eux aussi. Pire encore, je n’avais jamais vraiment fait le lien entre ce que j’avais dans mon assiette et la souffrance animale. En toute honnêteté, je n’avais même pas conscience de cette souffrance animale. Pour ainsi dire, j’étais très mal renseignée sur le sujet et j’avais des croyances totalement erronées.

Au final, j’ai appris tellement de choses, à la fois bouleversantes du point de vue du traitement des animaux mais aussi stupéfiantes comme le fait qu’il est possible de s’alimenter sainement tout en se faisant plaisir qu’il était pour moi impossible de ne pas réagir. Du coup, mes placards et mon réfrigérateur ont radicalement changés de tête… Tout comme celle de mon entourage ! Et oui, pas facile de faire comprendre que l’on ne consomme plus de produits issus de l’exploitation animale. J’ai eu et j’ai encore des moments difficiles mais malgré cela, je garde la tête haute et ne referai jamais machine arrière.

Comment avez-vous eu l’idée de faire un blog ? Pouvez-vous nous raconter une anecdote lié à Flamendra ?

Le partage est une notion très importante pour moi. J’aime donner, partager, offrir sans forcément attendre en retour. La cuisine est pour moi une forme de partage dans le sens où j’aime cuisiner pour ensuite faire plaisir à mon entourage. Et croyez-moi, ce ne sont pas mes collègues qui vous diront le contraire ! Partant de là, et adorant parcourir les blogs et autre supports de cuisine en ligne, j’ai eu envie de me lancer dans l’aventure et de pouvoir partager mes trouvailles et connaissances culinaires avec le plus grand nombre. Pour l’anecdote, je peux vous parler du fait que le nom Flamendra est en fait un pseudonyme que j’utilisais à l’époque où je jouais aux jeux vidéos en ligne. Oui, j’ai eu ma période geekette, je dois l’admettre. Et le nom de mon blog en sont les restes, les restes d’une part de moi-même qui veut désormais davantage se consacrer à l’art culinaire et nutritionnel.

Quel est le plat qui vous a apporté le plus de commentaires/likes ? Pourquoi pensez-vous que c’était le cas?

Si je vous dit « energy balls« , ça vous parle ? Ce sont en fait de petites boulettes à base de dattes et d’oléagineux que l’on mixe ensemble afin d’obtenir une pâte délicieusement sucrée et pleine de bons nutriments. Faciles et rapides à faire, elles sont un véritable concentré d’énergie (d’où leur nom) et sont parfaites lorsque l’on a un petit creux par exemple. Snack sain et facile à faire : voici les deux avantages qui expliquent leur grand succès ! Sans oublier leur goût à tomber par terre, bien sûr !

Si vous deviez donner un conseil à quelqu’un qui veut devenir végétarien que lui diriez vous?

Déjà, je féliciterai sa démarche et lui offrirai un cookie vegan ! Plus sérieusement, je pense qu’il est avant tout important de bien se renseigner. Si nous avons aujourd’hui accès à une multitude d’informations, toutes ne sont pas forcément recommandables. Il faut donc savoir trier en croisant et en vérifiant ses sources. Par ailleurs, cette démarche de recherche va permettre de trouver des sources d’inspiration culinaires : blogs, chaînes Youtube et même livres de cuisine végétale se multiplient, pour notre plus grand bonheur ! De plus, accumuler des connaissances en la matière permettra à cette personne de contrer les attaques de certains à l’égard de ce nouveau régime alimentaire. Parce que oui, devenir végétarien ou végétalien va créer des réactions et réflexions de la part des autres, qu’il s’agisse de l’entourage proche ou non. Cela peut donc aider à défendre ses convictions mais aussi à les tenir.

Quels sont vos ingrédients préférés pour cuisiner?

Cela se voit sûrement sur mon blog, mais j’ai une fâcheuse tendance à craquer pour les petits mets sucrés. Du coup, j’utilise beaucoup les beurres d’oléagineux, les dattes mais aussi les flocons d’avoine dans mes préparations sucrées. Pour le salé, je dirai qu’il est pour moi indispensable d’avoir des épices, des noix de cajou, du tofu et des bons légumes frais. C’est la base !

Où trouvez-vous vos produits? Achetez-vous sur internet?

J’achète une partie de mes ingrédients en magasin bio et l’autre au marché de ma ville. J’ai déjà réalisé des achats sur internet mais je ne le fais plus, à part lorsqu’il s’agit d’acheter un produit qui ne se trouve pas dans les commerces de proximité ou lorsque je souhaite un produit d’une qualité supérieure. Cela est par exemple le cas du thé matcha qui peut se trouver en épicerie asiatique mais dont la qualité n’est pas toujours au rendez-vous.

Quels sont les ingrédients que vous rêvez d’avoir et vous ne trouvez pas facilement?

La plupart des ingrédients que j’apprécie et dont j’ai besoin pour mes recettes se trouvent généralement très facilement si l’on est habitué des magasins bio. Mis à part cela, il m’arrive occasionnellement d’acheter des fruits exotiques plus compliqués à trouver et donc plus onéreux.

Quels sont vos restaurants préférés ?

Ici à Lille, nous avons la chance d’avoir quelques restaurant qui proposent des cartes végétaliennes. Parmi ceux que je préfère, il y a Viva Italian Pizza, une pizzeria qui réalise ses pizzas à partir d’ingrédients frais et bio. En plus d’être chaleureux, le personnel est très bien informé sur l’alimentation et propose ainsi des produits locaux, bio avec toujours beaucoup de vertus nutritives.

J’ai également un faible pour la cuisine asiatique et j’aime donc me rendre dans des restaurants japonais où je peux déguster makis, gyozas (raviolis vapeur), soupes et salades d’algues. Enfin, je citerai également le restaurant Mme Yum Yum à Lille qui propose de la cuisine thaïlandaise riche en goût, le tout dans une ambiance tamisée très relaxante.

Avez-vous des blogs/sites qui vous inspirent ?

Lait d’amandes ©Flamendra

Il y en a énormément ! Je continue à faire des recherches sur le web afin de trouver des inspirations culinaires, et ce ne sont pas les blogs qui manquent. Je suis également abonnée à toute une série de chaînes Youtube de cuisine, vegan comme non vegan, toujours dans le but de trouver de nouvelles idées, de faire des découvertes pour ensuite agencer le tout à ma façon.

Voulez-vous nous parler de quelque chose en particulier ?

Plutôt que de faire un long discours, je terminerai par quelques phrases qui m’inspirent, me donne du courage et de la joie.

Aimez-vous. Croyez en vous. Rien n’est impossible. Vous pouvez le faire. Le tout est de le vouloir. Agissez. Passez à l’action. Restez fidèle à vos convictions. Restez fidèle à ce que vous êtes. Échangez. Partagez. Vivez l’instant présent comme s’il s’agissait du dernier. Ayez de la gratitude. Savourez votre vie. Savourez même les plus petits plaisirs. Fermez les yeux. Respirez. Ouvrez-les yeux. Vivez ! Chérissez ! Réalisez vos rêves et croquez la vie à pleines dents !

(Oui, rien à voir avec la cuisine végétale, mais il fallait que ça sorte !)

Photo cover ©Flamendra Délices glacés banane et cacahuètes

 

Comments are closed.