Quand on arrive à l’âge adulte, il y a des souvenirs qui nous sont chers: de la musique qui nous transporte, des dialogues qui apparaissent de nulle part, des odeurs lointaines … des épices, des gâteaux, des plats spéciaux que grand-mère préparait quand on lui rendait visite…

A vrai dire, Katerine (Catalina après passage en Argentine) la mienne, était assez maligne, elle savait que mon frère et moi attendions l’énorme plat de frites, croustillantes, fines. Ma mère n’aimait pas trop l’idée de nous voir manger du gras, mais à la fin elle savait que c’était occasionnel et elle nous laissait nous plonger dans notre vice 😉

Mamie était croate, elle avait émigré en Argentine entre les deux guerres, quand la Croatie faisait partie de la Yougoslavie. Ce n’était pas facile pour elle, ne parlant pas un mot d’espagnol, mais entouré d’italiens, d’espagnols, de tchèques, de polonais elle est vite rentrée dans le melting-pot qui est aujourd’hui l’Argentine. Elle s’est adaptée à tel point, qu’elle a donné de noms bien espagnols à tous ces enfants, la preuve, ma mère s’appelait Carmela.

Si je devais dire quel était son plat « signature » je dirais que c’était le Strudel de pommes, un dessert sucré avec un brin de cannelle. J’aurais bien aimé qu’elle m’apprenne à le faire, mais quand j’ai pris le goût pour la cuisine, elle était déjà partie de ce monde…

Récemment, tous ces souvenirs sont réapparus, en regardant ce beau projet « Grandma’s Project » sous le patronage de l’Unesco, qui propose aux gens dans le monde entier de filmer sa grand-mère en train de cuisiner et en ce faisant ouvrir la porte à des habitudes différentes et pourquoi pas, de récupérer l’esprit de famille à travers la cuisine de nos grands-mères.

Voici celui qui m’a le plus émue, « Knedle » un film de Iva Radivojevic avec sa grand-mère Dragica Karazija, aussi croate et aussi avec une petite fille végétarienne qui aime voyager autour du monde.

Attention! les films sont forts en émotion… vous êtes prévenus.

Grandmas Project – Knedle from Chaï Chaï Films on Vimeo.

Comments are closed.