Imagine un supermarché ou tu rentres et c’est plutôt comme une maison-galerie d’art-hôtel particulier (en effet il a été un hôtel particulier et puis une maison close à l’époque de Napoleon III. Il a aussi été par la suite un atelier de faïence ), dont chaque étagère appelle à l’achat, de part la sélection des produits mais aussi l’organisation et, attendez… vous êtes bien assis(es) ? Ils ont mis des étiquettes à chaque produit pour identifier rapidement les végan et sans gluten (in love total).

Mis à part cela, vu que c’est un Biocoop, tout est bio !!!

via GIPHY

Je ne sais pas si c’est parce que c’est le vacances ou une grande densité de bons supermarchés à côté (Bio c Bon et le Carrefour Bio sont en face… et ils n’arrivent même pas au talons de cette beauté de magasin, ni à l’offre d’ailleurs), mais il n’y avait pas grand monde, chose que j’apprécie encore plus.

Les rayons sont soigneusement organisés et la variété est parfaite (non, je vous jure, je n’ai pas *encore* investi chez Biocoop)

Mais pourquoi s’appelle t-il Dada ?

Selon cet article de Time Out -où vous pouvez apprendre encore plus par rapport au projet et les choix architecturaux du fondateur Yannick Le Bourgeois- Dada remets en cause les conventions :

Biocoop est notre nom de famille, et Dada c’est notre « prénom », c’est comme ça qu’on appelle le patronyme des magasins dans le réseau. On a choisi Dada parce que c’est un mouvement artistique qui a remis en cause les conventions, et ça rejoint notre approche du bio qui est différente, elle aussi. Tout d’abord, nous avons un local qui a du caractère, qui tranche avec les autres, et puis nous avons aussi cassé les codes en proposant un service de snacking, grâce à notre cuisine à l’étage. Elle nous permet de faire sur place la transformation des ingrédients.

La section vrac est juste parfaite ! Comme tout magasin du réseaux Biocoop les fondateurs ont le choix entre 8000 références mais dans celui-ci on trouve moins de la moitié et c’est voulu. Vous ne vous trouverez pas en manque, je vous rassure, bien au contraire, vous serez certainement dans l’embarras du choix.

Je suis sortie avec deux sacs remplis… et les trésors trouvés viendront dans mes prochaines recettes. Petite spoiler : des cubes de bouillon miso !

Bonne rentrée !

 

Comments are closed.