Si vous parlez avec un Vénézuélien il vous dira que c’est grâce à eux que l’on doit l’invention des arepas. Si vous avez la même conversation avec un Colombien il vous dira que c’est eux qui la détiennent !

La vérité est que ces pays voisins partagent leurs cultures. Avant l’arrivée des Espagnols, les tribus d’indigènes qui habitaient le territoire étaient les mêmes.

L’arepa fait partie du repas de tous les jours pour ces peuples latino-américains. Il y a autant de variétés que vous pouvez imaginer. De plus, elles sont faciles et rapides à faire et ne contiennent pas de gluten ! oui, trop cool !

C’est de la farine de maïs, cependant la farine que vous devez utiliser pour faire une bonne arepa, c’est la « harina pan » que vous trouverez dans les épiceries latino-américaines. Si vous utilisez une farine de maïs quelconque elle vous laissera l’impression d’inaccomplissement et vous n’aurez plus envie d’en faire. Bon, j’exagère un peu…

Pour les réaliser il suffit juste de la farine ‘Pan’, de l’eau et du sel.  Vous pouvez les mélanger avec du fromage râpé, des épices , des herbes… à vous de choisir.

Il faut faire une boule avec la pâte, qui sera plutôt lisse mais humide (les indications sont dans le paquet et sont très faciles à suivre). Ensuite, vous allez mettre des petites boules que vous aurez aplaties dans votre main, dans une poêle.

via GIPHY

Parfois elles sont frites, surtout pour l’arepa à l’œuf. Cette arepa est typique de la côte des Caraïbes et elle requiert d’un certain entrainement. Vous devez couper un côté de l’arepa et mettre l’œuf à l’intérieur pour la remettre dans l’huile… je vous laisse deviner la complexité…

Tant en Colombie qu’au Venezuela, vous pouvez manger des arepas dans la rue, car c’est comme un petit burger, ou un bun…c’est très pratique 🙂

Avant d’acheter la farine, vous pouvez les goûter dans le 18ème à Paris dans Bululu Arepera. J’irai essayer un de ces quatre et je vous donnerai mon avis… j’ai hâte ! Ils ont trois versions végétariennes !

Comments are closed.